Courses en milieu naturel

1 janvier 2019 0 Par admin

Définition du trail

La course nature et le trail désignent un type de course à pieds spécifique. Le mot « nature » a ici toute son importance, puisqu’il s’agit de courir dans un milieu naturel, loin des espaces urbains et de leurs routes goudronnées.

Dans les faits, la course nature et le trail sont deux appellations qui décrivent une seule et même activité, la première expression étant en fait employée pour nommer une pratique de trail inférieure à 21 km. On lui préfère aujourd’hui l’expression de “trail découverte”, le mot anglais “trail” signifiant “sentier”.

Un lien fort avec la nature

La nature donc, devient le terrain de jeu du coureur qui s’adonne à cette pratique sportive devenue très appréciée des amateurs comme des sportifs de haut niveau. Ainsi, les sols pratiqués peuvent être composés de terre, de rochers, de neige et de toutes sortes d’obstacles inhérents à un environnement naturel brut. Parcours d’espaces verts, sentiers forestiers, de randonnées, sur une plage ou en montagne, dans le désert ou les plaines, vallonnées ou non, les possibilités sont nombreuses et variées.

Si ces conditions peuvent paraître plus difficiles qu’une course sur un terrain plat, tout en favorisant le dépassement de soi, elles sont aussi une façon de renouer avec un environnement qui soit naturel et donc favorable au bien-être. Pratiquer le trail, c’est profiter de beaux paysages, du calme que la nature a à offrir et d’un air plus pur. Proximité avec la nature et respect de l’environnement sont des concepts essentiels du trail en nature.

Un sport compétitif

Dans le domaine compétitif, le trail est réglementé et il existe plusieurs niveaux de courses caractérisés par trois déterminants que sont la distance, le cumul des dénivelés et les différentes spécificités des sols rencontrées. Ainsi, la Fédération Française d’Athlétisme (FFA), dont le trail dépend, distingue quatre paliers de courses : le Trail Découverte (inférieur à 21 km), le Trail Court (entre 21 et 42 km), le Trail (entre 42 et 80 km), et enfin, l’Ultra Trail (supérieur à 80 km). À noter que 30% de routes goudronnées sont acceptés dans les parcours.

 

Source : https://www.lacoursenature.fr/trail.html