Courses en milieu naturel

1 janvier 2019 0 Par admin
Manifestations pédestres se déroulant principalement en dehors des routes, cependant des sections de routes goudronnées sont acceptables afin
d’atteindre ou de relier les sentiers du parcours, mais doivent être maintenues au minimum possible (30% de la distance de route goudronnée máximum). L’itinéraire doit être matérialisé (excluant l’utilisation de la boussole). Les coureurs ne doivent pas utiliser de matériel alpin ni de technique alpine.
On distingue :
Le trail :
– les «Trails Découverte» : distance inférieure à 21 km ;
– les «Trails courts» : distance supérieure ou égale à 21 km et inférieure à 42 km ;
– les «Trails» : distance supérieure ou égale à 42km et inférieure à 80 km ;
– les «Ultra-Trails» : distance supérieure ou égale à 80 km.
Courses en montagne :
– manifestations pédestres se déroulant principalement en dehors des routes, sur iti-
néraire balisé, en terrain montagneux, avec de fortes dénivellations, en montée ou en
montée-descente en présentant :
– un minimum de 500 m de montée,
– 300 m de dénivelé minimum,
– 20% maximum de route goudronnée.
Le parcours ne doit pas présenter de passage rocheux nécessitant l’utilisation des mains,
ni de portion au sol très instable (éboulis), ni de passage neigeux.
On distingue :
– les courses en montée (principalement en montée) ;
– les courses en montée-descente (départ et arrivée sensiblement à la même altitude).
Kilomètre vertical :
– course de montagne se déroulant sur un dénivelé de 1000 mètres plus ou moins 15%,
selon le plus court chemin possible, sur une distance de 5,5 km maximum.
Courses à obstacles :
Manifestation à prédominance pédestre organisée en milieu naturel
ou en milieu urbain comprenant des obstacles avec un départ et une arrivée.
Source : réglementation des manifestations hors stade 2019 FFA